ENSEIGNEMENTS

Retrouvez toutes les vidéos des enseignements sur la page Facebook de la

Fraternité Catholique BeTheSDA



MÉDITATIONS




CARÊME 2020 : TEXTES DE MÉDITATIONS

Semaine 1 : Le Jeûne des sens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«  Heureuse l’âme qui entend le Seigneur lui parle intérieurement, et qui reçoit de sa bouche la parole de consolation! 

 

Heureuses les oreilles toujours attentives à recueillir ce souffle divin, et sourdes au bruit du monde! 

Heureuses, encore une fois, les oreilles qui écoutent non la voix qui retentit au-dehors, mais la vérité qui enseigne au-dedans! 

 

Heureux les yeux qui, fermés aux choses extérieures, ne contemplent que les intérieures!

 

Heureux ceux qui pénètrent les mystères que le cœur recèle, et qui, par des exercices de chaque jour, tâchent de se préparer de plus en plus à comprendre les secrets du Ciel!

 

Heureux ceux dont la joie est de s’occuper de Dieu et qui se dégagent de tous les embarras du siècle! 

 

Considère ces choses, ô mon âme, et ferme la porte de tes sens, afin que tu puisses entendre ce que le Seigneur ton Dieu dit en toi.

 

Voici ce que dit ton bien-aimé: 

Je suis votre salut, votre paix et votre vie. 

Demeurez près de moi et vous trouverez la paix.

Laissez là tout ce qui passe; ne cherchez que ce qui est éternel. 

 

Que sont toutes les choses du temps, 

que des séductions vaines

Et de quoi vous serviront toutes les créatures

si vous êtes abandonné du Créateur? 

 

Renoncez donc à tout et occupez-vous de plaire à votre Créateur

et de lui être fidèle, afin de parvenir à la vraie béatitude. »

 

 

Semaine 2 : Désirer la Volonté de Dieu

" la vie chrétienne consiste uniquement à vouloir ce que Dieu veut,

et à ne vouloir que ce qu’il veut.  

Presque toujours nos désirs nous trompent, par une suite de notre ignorance et de notre corruption. 

 

Mais Dieu sait tout ce qui nous est caché:

il connaît les secrètes dispositions de notre cœur

la mesure de notre faiblesse, 

les épreuves auxquelles il est bon que nous soyons soumis, 

les secours nécessaires pour les supporter; 

car il ne permettra pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces: sa sagesse est infinie

et il nous a aimés jusqu’à donner pour nous son Fils unique. 

 

Quelle confiance, quelle paix ne devons-nous pas trouver dans cette pensée! 

Quoi de plus doux que de s’abandonner sans réserve à Celui qui a tout fait pour sa pauvre créature, que de se perdre en lui par lunion intime de notre volonté à la sienne, ne nous réservant rien que l’action de grâce et l’amour, 

de sorte que notre âme, notre être entier s’exhale en quelque sorte dans cette parole qui comprend tout: Mon Seigneur et mon Dieu."

 

Semaine 3 : La Patience

 

 

"Si nous avons souvent à souffrir du prochain, il n’a pas moins à souffrir de nous, et c’est pourquoi l’Apôtre dit: Portez le fardeau les uns des autres, et ainsi vous accomplirez la loi de Jésus-Christ.

 

Mais je vous entends: il y a des choses qu’il est dur, dites-vous, et difficile de supporter. Eh bien, votre mérite en sera plus grand.

La grâce ne nous est donnée que pour cela, pour que vous fassiez avec elle ce qui serait impossible à la nature seule.

 

D’ailleurs, que vous arrive-t-il que Dieu n’ait prévu, que Dieu n’ait voulu?

La patience n’est donc qu’une soumission douce et calme à ce qu’il ordonne, et sans elle nous vivons dans un trouble perpétuel;

car qui a résisté à Dieu, et a eu la paix?

 

Et combien ne faut-il pas qu’il soit lui-même patient avec vous!

Descendez dans votre conscience, et répondez.

N’a-t-il rien à supporter de vous, rien à vous pardonner? 

Oui, le Seigneur est patient et rempli de miséricorde. Soyons donc aussi patients envers tous.

L’homme patient vaut mieux que l’homme fort: et celui qui domine son âme, mieux que celui qui réduit les villes.

 

Je me suis tu, disait David en prophétisant les souffrances du Christ, je me suis tu, et je n’ai point ouvert la bouche; et un autre prophète: il s’est tu, comme l’agneau devant celui qui le tond.

Qui oserait après cela murmurer, s’irriter, rendre offense pour offense?

 

Ô Jésus! soyez notre modèle. Vous nous avez appris à dire à Dieu: Remettez-nous nos dettes, comme nous les remettons à ceux qui nous doivent. 

 

Voilà ce que nous demandons chaque jour, ce que chaque jour nous promettons, et malheur à celui dont la prière sera trouvée menteuse! "

Semaine 4 : Le Calme dans l'adversité

 

 

Celui qui veut sincèrement être à Dieu et n’être qu’à lui,

ne craint pas les attaques de l’enfer,

parce qu’il sait qu’il est invincible en Celui qui le fortifie.

 

Il ne s’irrite point contre lui-même, il voit en paix ses infirmités,

il s’en glorifie comme l’Apôtre, parce qu’elles perfectionnent la vertu,

et ajoutent au prix de la victoire.

 

Que si Dieu l’éprouve, il s’humilie, il se reconnaît indigne de ses consolations,

et il embrasse avec amour la croix qui lui est présentée.

Tranquille sur cette croix, dans la tristesse, dans la souffrance et l’abandon, il n’a que cette parole, et elle lui suffit:

J’ai espéré en vous, Seigneur, et je ne serai point confondu éternellement ."

Semaine 5 : L'Humilité

 

 

"Profitons de la grâce qui nous est donnée, sans rechercher si les autres en ont reçu une mesure plus grande.

Dieu se communique comme il lui plaît, il est le maître de ses dons; et que sommes-nous pour lui en demander compte?

Bénissons-le de ceux qu’il nous accorde dans sa bonté toute gratuite, et bénissons-le encore de ceux qu’il nous refuse, nous reconnaissant indignes du moindre de ses bienfaits. 

 

Si vous êtes humble, vous n’aspirerez point à des faveurs extraordinaires,

et si vous manquez d’humilité, ces faveurs loin de vous être utiles, ne serviraient peut-être qu’à vous perdre en nourrissant en vous la vaine complaisance et l’orgueil.

 

Une vive gratitude envers le Seigneur, une soumission parfaite à ses volontés, la fidélité dans la voie où il vous conduit, voilà ce que vous devez désirer.

 

Avec cela vous reposerez en paix, parce que vous reposerez en Dieu, et qu’en lui vous trouverez le secours contre les tentations, la paix dans les souffrances, la consolation dans les misères et les peines de la vie, et enfin l’amour qui rend tout léger.

Oh! Que nous penserions peu à souhaiter un état plus élevé ou plus doux, si nous aimions véritablement! Mais nous ne savons point aimer.

 

Gémissons au moins de notre tiédeur et supplions le divin Maître d’échauffer, d’embraser notre cœur languissant, afin que nous puissions dire avec l’Apôtre: Qui me séparera de l’amour du Christ? La tribulation? L’angoisse? La faim? La nudité? Le péril? La persécution? Le glaive? Mais nous triomphons de toutes ces choses à cause de Celui qui nous a aimés.

 

Car je suis certain que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les vertus, ni le présent, ni l’avenir, ni la force, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune créature ne pourra me séparer de charité de Dieu, laquelle est dans le Christ Jésus Notre Seigneur."

Semaine 6 : La Source du Bonheur

 

 

"Il est étrange que, connaissant Dieu, toute notre âme ne soit pas absorbée dans son amour; qu’elle s’arrête encore aux créatures, au lieu de se plonger et de se perdre dans la source de tout bien.

 

Qu’est-ce que le bonheur, sinon l’amour?

Et qu’est-ce que le bonheur infini, sinon un amour sans bornes?

 

il faut donc à notre cœur un objet infini, il faut Dieu.

Rien de créé ne saurait le satisfaire jamais.

 

Que me veut le monde? qu’ai-je besoin de lui? que peut-il me donner?

Mon cœur est plus grand que tous ses biens, et Dieu seul est plus grand que mon cœur.

 

Dieu seul donc, Dieu seul maintenant et toujours,éternellement Dieu seul !

 

 



Enseignement du Berger BROU de la CMDA



Partageons le Fruit de notre Prière


Écrire commentaire

Commentaires: 8
  • #1

    Marcelline (mardi, 05 septembre 2017 17:33)

    Le Seigneur nous invite à le suivre dans la Confiance.

  • #2

    Membre FCB (mardi, 05 septembre 2017 17:35)

    L'esprit Saint vient régner en nous et nous armer de tout ce dont nous avons besoin dans les épreuves et les projets

  • #3

    WAM (mardi, 22 mai 2018 17:52)

    Gloire à Dieu pour ce temps de jêune et de Neuvaine à l'Esprit Saint béni!

  • #4

    Lina (mardi, 22 mai 2018 19:55)

    Que le nom du Seigneur soit béni à jamais !

  • #5

    Bardoux ASSOHOU (mercredi, 08 avril 2020 23:18)

    Je ne veux que toi Seigneur et rien d autre

  • #6

    Nicole (mercredi, 08 avril 2020 23:40)

    Grâces soient rendues par le sang du Christ

  • #7

    Cerveaux (jeudi, 09 avril 2020 00:58)

    Répands ton pardon et ta miséricorde sur nous

  • #8

    Brigitte (vendredi, 10 avril 2020 10:49)

    Dépouilles moi de tout ce qui n'est pas de toi